Mesure du niveau de remplissage avec la NSL-M dans des chaudières à bière de petites installations de brasserie

Téléchargement

Le Client

Les exigences

Le niveau de remplissage de la chaudière à bière est mesuré pour permettre l’affichage en litres du volume de la décoction contenue dans la chaudière sur le terminal opérateur. Cependant, comme le fond de la chaudière à bière est équipé d’un chauffage électrique, il n’est pas possible d’y monter une sonde de température hydrostatique. Ceci signifie qu’il est nécessaire de monter une solution de mesure avec longueur de tige entre 800 et 900 mm env. par le haut dans la chaudière à bière. Dans le passé, des systèmes de capteurs avec flotteurs, dont les signaux de sortie étaient commutés par contacts à lames souples, ont été utilisés. En plus du fait que, avec cette solution, la résolution de la mesure était très imprécise, les contacts étaient soumis à une usure naturelle, ce qui entraînait des temps d’arrêt de l’installation liés à des coûts d’entretien et de maintenance. Sans oublier que le nettoyage d’interrupteurs à flotteur n’est pas des plus simples, impliquant un investissement important de temps ainsi qu’une quantité importante de produits nettoyants.

La solution d’Anderson-Negele

Le principe de mesure potentiométrique universel de la NSL-M permet de mesurer en permanence le niveau de remplissage et d’émettre la valeur mesurée sous la forme d’un signal 4 à 20 mA. Grâce à sa conception compacte et un dimensionnement de l’électronique interne pour des températures de procédé élevées, la sonde de niveau de remplissage peut également être montée sans problème par le haut dans les applications haute température. NSL-M

Les avantages

  • Le principe de mesure potentiométrique permet une mesure extrêmement précise, même dans le cas de liquides mousseux.
  • Le domaine d‘application est adapté à des températures de procédé jusqu‘à 140 °C.
  • L‘utilisation d‘une sonde à tige nue en conception hygiénique permet un nettoyage sans problème et en toute simplicité.

Pourquoi Labu Buchrucker s‘est décidé pour Anderson-Negele

  • La NSL-M fournit un signal de sortie 4 à 20 mA constant et travaille sans usure.
  • La sonde résiste sans problème à des températures de procédé jusqu‘à 105 °C.
  • La tige de sonde sans flotteur constitue une amélioration en égard à l‘hygiène et la nettoyabilité.
  • La mince tête de sonde de la NSL-M permet un montage à grande proximité de l‘arbre de mélangeur centrique, ce qui minimise les forces de poussée par les aubes de mélange.
  • Les coûts ont pu être réduits par la suppression du besoin de maintenance des contacts à lames souples en raison de leur usure ainsi que des temps de nettoyage plus courts.
  • La solution assure que la mono-pompe ne fonctionne pas à sec et évite des arrêts de production dus à des signalements intempestifs.

Contact